Les transports en commun au coeur du projet d’urbanisation de la métropole lyonnaise

Inauguré le 2 mai 1978, par le président de la République de l’époque Valéry Giscard d’Estaing, le métro lyonnais a fêté cette année son quarantième anniversaire. Depuis sa création, il n’a cessé de s’étendre afin de répondre aux enjeux de mobilité de demain au coeur de la métropole. Quel est son avenir?

Remettons tout d’abord ce projet dans son contexte: le SYTRAL qui gère le réseau TCL(1) note une augmentation de la fréquentation de son réseau depuis 2010. Cette hausse est de 27% sur l’ensemble du réseau dont 20% sur l’unique réseau métro. Cette hausse de fréquentation n’est sans aucun doute lié à l’essor économique de la métropole lyonnaise et principalement aux développement du quartier d’affaires de la Part-Dieu, et du développement du secteur « Confluence » (appelé ainsi car il se situa au confluent du Rhône et de la Saône). Ce qui amène au prolongement de la linge B du métro vers Saint Denis-Laval Hôpitaux Sud en 2023.

Quelles sont les prévisions du SYTRAL aux heures de pointe pour les lignes A, B et D du métro ?

En 2023

  • sur la ligne B : +40%
  • sur la ligne D : +15%
  • sur la ligne A : +2%

En 2030

  • sur la ligne B : +60%
  • sur la ligne D : +25%
  • sir la ligne A : +4%

Led rames des lignes A,B et D ont été rénovées afin de prolonger leur durée de vie entre 1990 et cette année selon les lignes.

1. Transports en Commun Lyonnais (TCL)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*